/cms/pages/devenir-une-franchise/bienvenue,/cms/pages/devenir-une-franchise/avez-vous-la-main-chocolat,/cms/pages/devenir-une-franchise/a-propos-de-la-franchise,/cms/pages/devenir-une-franchise/les-plus-jeff-de-bruges,/cms/pages/devenir-une-franchise/jeff-de-bruges-en-chiffres,/cms/pages/devenir-une-franchise/besoin-de-plus-d-informations-contactez-nous,/cms/pages/devenir-une-franchise/nos-franchises-ont-la-parole,/cms/pages/devenir-une-franchise/les-villes-a-pourvoir,/cms/pages/devenir-une-franchise/la-semaine-des-entrepreneurs-franchises,/cms/pages/devenir-une-franchise/tuile-download-franchise
Sylvain Demarest - Poitiers

« Franchisé », un mot que je ne connaissais pas il y a encore 6 ans ! Salarié dans une entreprise d'informatique durant 10 ans, rien de me destinait à  être un jour à  mon compte, qui plus est dans le commerce. Mais un jour en voulant acheter des chocolats pour les fêtes, je suis « tombé en amour » sur une boutique Jeff de Bruges. Un déclic s'est produit et j'ai découvert que l'enseigne recherchait des partenaires par le biais de la franchise. Très rapidement j'ai rencontré les équipes Jeff de Bruges. Des personnes animées, passionnées par ce qu'elles font. Pour moi la franchise, c'est un travail d'équipe (chocolatier, designer, vendeur...) et c'est ce qui me correspond. Plus qu'un projet personnel, c'est un projet familial puisque ma compagne travaille avec moi depuis l'ouverture du magasin de Poitiers il y a 5 ans.

 
 
Stéphanie Lemoine - Thionville

Franchisée depuis 1989, ma maman exploitait deux magasins Jeff de Bruges à  Thionville. A priori, je n'étais pas destinée à  reprendre le commerce familial, engagée dans des études supérieures en gestion et en philosophie économique. La question se posa à  l'approche de la retraite de ma mère. Par ailleurs, j'étais attirée par l'autonomie du métier et par le potentiel à  développer. J'ai donc décidé de reprendre un magasin en 1998, puis le second en 2000. Depuis, je m'épanouis à  gérer mes boutiques, encouragée par un réseau très dynamique et innovant. Etre franchisé Jeff de Bruges, c'est être passionné, aimer relever les défis, mais aussi respecter ses clients et avoir un goût prononcé pour le chocolat.

 
 
Jean-Christophe Sozza et Lionel Teyssier - Carcassonne

Cela faisait 10 ans que je m'occupais du financement de franchiseurs et de franchisés pour OSEO puis pour les Banques Populaires. Comme j'ai toujours été convaincu que ce système gagnant-gagnant était vertueux, j'ai décidé de passer de l'autre côté de la barrière et de me lancer à  mon tour. Ce projet, je l'ai monté avec mon ami de longue date, Lionel Teyssier, franchisé Jeff de Bruges en région parisienne depuis plus de 15 ans et qui a déjà  exploité plusieurs magasins. L'équipe Développement de Jeff de Bruges nous a proposé plusieurs projets et nous a donné l'opportunité de nous installer dans notre sud natal. Les 5 semaines de formation associées à  des stages en magasin m'ont été très utiles dans ce changement de vie. Aujourd'hui quand je vois l'enthousiasme de nos clients pour les produits et la marque, je me dis que j'ai fait le bon choix !

 
 
Lydia et Lionel Gauthier - Trignac

En 2004, après plus de 10 ans d'expérience commerciale, nous souhaitions vivement nous mettre à  notre compte. Le concept innovant et performant de la franchise Jeff de Bruges nous a conquis de suite car il semblait correspondre le mieux à  notre recherche d'épanouissement personnel. Le dynamisme de l'enseigne (formation, accompagnement, marketing,...) associé à  notre volonté d'entreprendre nous ont permis de développer rapidement notre commerce et de rentabiliser notre investissement. Quatre ans plus tard, l'opportunité d'un second magasin à  Saint-Nazaire s'est présentée et nous n'avons pas hésité !

 
 
Dominique et Aurélie Zapparata - Mougins

Pendant de nombreuses années, j'ai travaillé dans des entreprises de négoce en carrelages et sanitaires. Et un jour en 2009 j'ai eu envie de créer ma propre boutique, restait à  trouver le créneau. C'est en entrant dans une boutique Jeff de Bruges que j'ai été séduite par le concept, la qualité et la diversité des produits proposés. Je me suis renseignée sur Internet et auprès du Service Développement qui m'a aidée à  mettre en forme mon projet. Le magasin a ouvert en 2009 et ma fille qui évoluait dans le secteur bancaire s'est lancée dans l'aventure avec moi. Aujourd'hui, nous apprécions l'encadrement apporté par la franchise, son dynamisme, sa créativité. Nous aimons aussi le fait de pouvoir créer et innover dans notre travail au quotidien, pour satisfaire notre clientèle, et tout cela contribue à  notre épanouissement personnel.

 
 
Yves Duhayon - Paris

Issu d'une famille de commerçants, j'ai acheté mon premier magasin en 1998. C'était une presse papeterie à  Paris. Rapidement, j'ai développé cette affaire en créant un rayon tabac et Loto. Plus tard mon analyse de l'évolution du commerce de centre-ville m'a incité à  changer d'activité. J'ai réalisé aussi que j'avais intérêt à  m'appuyer sur les compétences d'un réseau en franchise. L'univers du chocolat m'attirait, l'image véhiculée par le nouveau concept Jeff de Bruges me séduisait et puis surtout j'avais rencontré des franchisés pleinement satisfaits. L'équipe du service développement m'a aidé à  réaliser mon projet et j'ai ouvert mon magasin à  Paris en 2006. La notoriété de la marque et la transformation totale de la boutique ont vite amené de nombreux clients. Il faut maintenant consolider des premiers résultats vraiment encourageants.

 
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des offres et services adaptés à vos centres d’intérêts. En savoir plus x