/cms/pages/devenir-une-franchise/bienvenue,/cms/pages/devenir-une-franchise/avez-vous-la-main-chocolat,/cms/pages/devenir-une-franchise/a-propos-de-la-franchise,/cms/pages/devenir-une-franchise/les-plus-jeff-de-bruges,/cms/pages/devenir-une-franchise/jeff-de-bruges-en-chiffres,/cms/pages/devenir-une-franchise/les-magasins-jeff-de-bruges,/cms/pages/devenir-une-franchise/nos-franchises-ont-la-parole,/cms/pages/devenir-une-franchise/besoin-de-plus-d-informations-contactez-nous,/cms/pages/devenir-une-franchise/les-villes-a-pourvoir,/cms/pages/devenir-une-franchise/la-semaine-des-entrepreneurs-franchises,/cms/pages/devenir-une-franchise/tuile-download-franchise
 body-1489743592-0.jpeg
 
Mélisbody-1489745677-0.jpegsa Croland - Nevers

J’ai découvert l’univers de Jeff de bruges à l’occasion d’un stage de vente, pendant mes études.
Alors que je me destinais au milieu bancaire, séduite par le concept et l’ambiance du magasin, j’ai commencé à envisager la possibilité de gérer un jour ma propre boutique. Je me suis alors réorientée vers une licence de management. Bien sûr, je n’aurais jamais cru avoir une telle opportunité, mes études à peine terminées. Mais l’occasion s’est présentée, près de chez moi et je n’ai pas hésité une seconde à me lancer. Jeff de Bruges est un concept bien implanté et solide, le réseau est vaste. Mais c’est avant tout une grande famille où règnent entraide et efficacité. Je me suis engagée dans l’aventure, confiante et entourée, dès les six semaines de formation. Je ne regrette pas mon choix, de m’être lancée si jeune, et d’avoir fait confiance à cette franchise. Je m’épanouis désormais dans un travail varié. J’ai appris à faire face aux problèmes quotidiens dans la gestion de la boutique, à diriger une équipe, à partager cette passion pour le chocolat, à me fixer des objectifs.

 
 
Antoibody-1489745677-1.jpegne Moreaux - Morlaix

Après quelques années d’expérience dans le domaine de la santé, j’ai eu envie de venir vivre en Bretagne. Une opportunité s’est présentée à moi, je pourrais même dire à nous car nous tenons notre boutique en couple. Connaissant la franchise et la réputation de Jeff de Bruges par le biais de ma cousine et son mari qui possèdent une très belle boutique, je n’ai jamais douté du succès de notre aventure. Conscient qu’un magasin Jeff de bruges est un investissement financier mais également un investissement personnel, c’est naturellement que nous partageons ce projet à deux. Ce que nous recherchions c’est avant tout un contact privilégié avec la clientèle qui vient en boutique pour se faire plaisir ou faire plaisir. Tout s’est fait très vite, les bonnes décisions ne nécessitent pas toujours de longues réflexions, il nous fallait une boutique, il nous fallait cette boutique… Accompagnés et encadrés par le Service Développement et la formation Jeff de Bruges, nous avons acquis les aptitudes et connaissances n nécessaires.  Une rentrée réussie et un accueil fantastique dès nos premiers clients, rien de tel pour nous rassurer. Nous ne cessons d’apprendre avec toujours autant de plaisir qui, nous l’espérons, sera partagé longtemps dans notre nouvelle aventure.

 
 
Julienbody-1489745677-2.jpeg Castagnet - La Rochelle

Fort d’une expérience réussie dans le négoce de meubles et de décoration, la volonté de créer, gérer et développer ma propre entreprise m’a toujours animé. Et j’avais le désir de  développer  une activité construite sur une relation commerciale forte tout en offrant des produits et un service de grande qualité. Le chocolat s’est naturellement imposé comme cœur d’activité. J’ai trouvé dans la franchise Jeff de bruges un partenaire expérimenté qui m’a permis de maitriser rapidement ce nouveau secteur. Souhaitant tout d’abord implanter une boutique Jeff de Bruges dans une ville non pourvue, j’ai finalement saisi l’opportunité de reprendre la boutique de La Rochelle. Ainsi, j’ai pu bénéficier de la notoriété existante de l’enseigne tout en offrant à ma famille un cadre de vie exceptionnel. Après quatre années d’exercice, l’enthousiasme et la fidélité de ma clientèle me confortent dans ce choix et me permettent d’entrevoir de belles perspectives pour l’avenir.

 
 
Stéphbody-1489745677-3.jpeganie Lemoine - Thionville

Franchisée depuis 1989, ma  maman exploitait deux magasins Jeff de Bruges à Thionville.  A priori, je n’étais pas destinée à reprendre le commerce familial, engagée dans des études supérieures en gestion et en philosophie économique. La question se posa à l’approche de la retraire de ma mère. Par ailleurs, j’étais attirée par l’autonomie du métier et par le potentiel à développer. J’ai donc décidé de reprendre un magasin en 1998, puis le second en 2000. Depuis, je m’épanouis à gérer mes boutiques, encouragée par un réseau très dynamique et innovant. Etre franchisé Jeff de Bruges, c’est être passionnée, aimer relever les défis, mais aussi respecter ses clients et avoir un goût prononcé pour le chocolat.

 
 
Virgibody-1489745677-4.jpegnie Louis - Pau

Depuis plusieurs années l’envie d’entreprendre était mon leitmotiv. Mais au regard des statistiques, seuls 20% des start-up survivent au bout de 5 ans ! Malgré cet horizon pessimiste, l’envie de m’installer à mon compte, de manager ma propre équipe, d’être en contact avec la clientèle m’ont poussée à continuer mes recherches et faire aboutir mon projet. Qui pouvait répondre à mes attentes tout en minimisant les risques et garantir un certain succès ? La franchise bien sûr ! Attention pas n’importe laquelle ! Jeff de Bruges m’a paru comme une évidence ! Cliente de la marque, appréciant ses délicieux chocolats et admirant l’effort marketing (toujours au goût du jour), et la volonté de la marque à saisir sans cesse des parts de marché en se diversifiant, mon choix s’est confirmé: Jeff ou rien ! J’ai donc pris contact avec le Service Développement, participé à la journée découverte, travaillé en immersion complète au sein d’une des succursales. J’étais conquise… Je me suis donc lancée dans cette belle aventure. Aujourd’hui je suis franchisée de deux points de vente en centre commercial et si l’opportunité d’ouvrir une troisième boutique se présente je serais ravie de la saisir.

 
 
Julien Dupire - Nîmes

Mon histoire avec Jeff de Bruges a commencé avec leurs « nounours à la guimauve » ! Mais il est vrai que je me suis toujours dit que si un jour je m’orientais vers une activité sédentaire, c’est vers la franchise que je me tournerais. Après une expérience de commercial dans le secteur du jeu vidéo, et lorsque j’ai senti que le moment était venu pour moi de me lancer un nouveau défi, j’ai tout de suite pensé à Jeff de Bruges, tout en étudiant d’autres opportunités. Après plusieurs échanges avec différentes enseignes lors du Salon de la Franchise, je me suis dirigé naturellement vers le stand Jeff de Bruges. En discutant avec l’équipe du Service Développement, j’ai ressenti ce que je percevais de l’extérieur en tant que client. Au-delà d’être N°1 dans son secteur, j’ai découvert une enseigne chaleureuse, renommée, qui cherche à progresser tout en étant attentif aux tendances du marché et surtout dotée d’un plan marketing dynamique, ce qui était pour moi très important dans l’univers très concurrentiel du commerce. Depuis j’ai repris un magasin à Nîmes et je ne regrette qu’une chose, ne pas m’être lancé plus tôt !

 

body-1551957792-0.jpeg

Lauriane Cals - Pamiers

 Après une expérience dans les assurances, j’ai souhaité m’orienter dans un domaine qui me correspondait vraiment. J’habitais alors au-dessus d’un magasin Jeff de Bruges. Lorsque je rentrais chez moi il y avait d’abord l’odeur alléchante du chocolat… et puis la vitrine, sans cesse renouvelée… attractive… et l’idée a germée, puis est devenue une évidence pour moi, j’allais ouvrir une franchise Jeff de Bruges ! Le choix d’ouvrir mon magasin dans un département où l’enseigne n’était jusqu’alors pas présente fut un vrai challenge pour moi. Heureusement j’ai été soutenue par le Service Développement Jeff de Bruges qui sut me donner les clés et m’accompagner pour réaliser mon étude de marché et me conforter dans le choix de me lancer. La formation de 6 semaines a été primordiale, j’ai appris à devenir une véritable « professionnelle du chocolat », la formation technique a été très poussée tant au niveau de l’organisation que la gestion, sans oublier les moments récréatifs avec les dégustations bien sûr – ô combien appréciées – mais aussi les liens que ce stage m’a permis de tisser avec les autres franchisés. Oui, avec le réseau Jeff de Bruges on ne se sent jamais seul(e), j’ai l’impression d’appartenir à une grande famille car même au niveau des « dirigeants » l’écoute, les conseils et le soutien sont bien rassurants. A présent j’ai un magasin flambant neuf, avec un nouveau concept qui me permet de travailler dans un véritable petit écrin au milieu de produits de grande qualité et constamment renouvelés. Je suis aussi heureuse de créer, car Jeff de Bruges ce n’est pas que de la vente, je m’épanouis également avec mes compositions auxquelles j’apporte un soin très particulier. Aujourd’hui, du haut de mes 25 ans, j’ai pu réaliser ce rêve. Je me réveille chaque matin avec le bonheur de retrouver ma boutique.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des offres et services adaptés à vos centres d’intérêts. En savoir plus x